L’invasion de l’Ukraine par la Russie a suscité une réaction généralisée dans le monde du sport, le pays étant expulsé de la Coupe du monde de cette année et le CIO appelant à une interdiction sportive mondiale.

AFP Sport revient sur quelques-unes des principales évolutions :

FOOTBALL

— La Russie est expulsée de la Coupe du monde 2022 après avoir été suspendue de toutes les compétitions internationales, annoncent la FIFA et l’UEFA dans un communiqué conjoint. La décision affecte également les clubs russes dans les tournois européens.

– L’équipe masculine russe devait disputer les barrages de qualification en mars pour la Coupe du monde au Qatar plus tard cette année, tandis que son équipe féminine s’était qualifiée pour le Championnat d’Europe en Angleterre, qui se tiendra en juillet.

– La FA polonaise avait précédemment insisté sur le fait qu’elle n’affronterait pas la Russie en demi-finale de barrage de la Coupe du monde. La Pologne devait jouer à Moscou le 24 mars, le vainqueur devant affronter la Suède ou la République tchèque, qui avaient également déclaré qu’elles boycotteraient tout match contre la Russie.

– L’UEFA annonce également qu’elle met fin à son partenariat avec le géant russe de l’énergie Gazprom, qui aurait payé environ 40 millions d’euros (45 millions de dollars) par an dans le cadre d’un accord qui devait durer jusqu’en 2024.

– Saint-Pétersbourg a été dépouillé en tant qu’hôte de la finale de la Ligue des champions de l’UEFA fixée au 28 mai. Le match a été transféré au Stade de France à Paris.

Un message “Football Stands Together” est affiché aux couleurs ukrainiennes avant le match de football final de la Coupe de la Ligue anglaise entre Chelsea et Liverpool au stade de Wembley JUSTIN TALLIS AFP

 

– À Wembley dimanche, le skipper de Chelsea Cesar Azpilicueta et le capitaine de Liverpool Jordan Henderson ont porté des fleurs aux couleurs jaunes et bleues de l’Ukraine sur le terrain avant le coup d’envoi de la finale de la Coupe de la Ligue anglaise. Une banderole de soutien aux couleurs bleues et jaunes de l’Ukraine disait « Vous ne marcherez jamais seul » en référence à l’hymne de Liverpool.

– Samedi, le propriétaire russe milliardaire de Chelsea, Roman Abramovich, a déclaré qu’il remettait «l’intendance et les soins» du club de Premier League aux administrateurs de sa fondation caritative. Dans sa déclaration, il n’y avait aucune mention de la crise en Ukraine.

CIO

— Le Comité international olympique exhorte les fédérations sportives et les organisateurs à exclure les athlètes et officiels russes et biélorusses des événements internationaux. Une interdiction de ce type verrait la Russie rejoindre la Yougoslavie de Slobodan Milosevic et l’Afrique du Sud sous le régime de l’apartheid en tant que parias sportifs majeurs.

TENNIS

— L’Ukrainienne Elina Svitolina devient la première joueuse de tennis à refuser d’affronter une Russe. L’ancienne numéro trois mondiale a déclaré qu’elle n’affronterait pas d’adversaires de Russie ou de Biélorussie. Elle devait affronter la Russe Anastasia Potapova mardi à Monterrey. Svitolina, qui est née à Odessa, s’était déjà engagée à faire don de son prix des tournois à venir aux groupes militaires et d’aide de son pays.

– La compatriote de Svitolina, Dayana Yastremska, a déclaré qu’elle et sa famille avaient passé deux nuits à s’abriter sous terre à Odessa. « Nous n’avons pas réalisé ou compris ce qui se passait. C’était fou. Ce n’était pas un film ou un jeu vidéo. Nous avons été très choqués. Nous avons quitté l’appartement pour nous réfugier dans le parking souterrain pendant que les bombes continuaient d’exploser”, a déclaré lundi l’ancien joueur du top 25 lors d’une conférence de presse à Lyon.

Abri souterrain : Dayana Yastremska d'Ukraine au tournoi d'Indian Wells 2021
Abri souterrain : Dayana Yastremska d’Ukraine au tournoi d’Indian Wells 2021 CLIVE BRUNSKILL GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/File

 

– Lors de l’événement ATP de Dubaï la semaine dernière, le Russe Andrey Rublev a marqué sa victoire en demi-finale contre Hubert Hurkacz en signant l’objectif de la caméra sur le terrain avec le message “Pas de guerre s’il vous plaît”.

FORMULE UN

— Le Grand Prix de Russie, prévu le 25 septembre, a été annulé, un jour après que le champion du monde en titre Max Verstappen et le quadruple champion Sebastian Vettel ont déclaré publiquement leur opposition à la conduite en course. Verstappen a déclaré: “Quand un pays est en guerre, ce n’est pas bien d’y courir.” Vettel a ajouté: “Je n’irai pas. Je pense que c’est mal de courir dans le pays.

– L’équipe américaine de Formule 1 Haas a décidé de ne pas arborer les couleurs russes de son sponsor titre Uralkali lors de la dernière journée d’essais de pré-saison à Barcelone.

HOCKEY SUR GLACE

— La Fédération internationale de hockey sur glace suspend toutes les équipes nationales et tous les clubs russes et biélorusses de ses compétitions jusqu’à nouvel ordre. Cela prive également la Russie des droits d’organisation des championnats du monde juniors de 2023.

BOXE

– Les quatre principaux organismes de sanction de la boxe – la Fédération internationale de boxe, le Conseil mondial de la boxe, l’Association mondiale de boxe et l’Organisation mondiale de boxe – ont déclaré dans un communiqué conjoint qu’ils ne sanctionneraient pas les combats en Russie. “Tout comme le monde réclame un cessez-le-feu, nos organisations ont décidé de ne sanctionner aucun championnat de boxe en Russie”, ont-ils déclaré.

JUDO

— Le président russe Vladimir Poutine a été suspendu de ses fonctions de président honoraire de la Fédération internationale de judo (IJF). Poutine, un judoka accompli qui a reçu un huitième dan en 2014 – l’un des plus hauts niveaux du sport, était président d’honneur depuis 2008.

Sortie : Poutine participe à une séance d'entraînement avec des membres de l'équipe nationale russe de judo à Sotchi en 2019
Sortie : Poutine participe à une séance d’entraînement avec des membres de l’équipe nationale russe de judo à Sotchi en 2019 Mikhail KLIMENTYEV SPUTNIK/AFP/File

 

ESCRIME

— Les escrimeurs ukrainiens se sont retirés des championnats du monde au Caire pour éviter un match contre la Russie. L’équipe ukrainienne masculine, vêtue du jaune et du bleu de son drapeau national, a abattu ses épées et ramassé des pancartes pour protester. « Arrêtez la Russie ! Arrêtez la guerre !”, lisaient les pancartes, écrites en anglais. « Sauvez l’Ukraine ! Sauvez l’Europe ».

share on: